Retour au blogue

La forêt québécoise a de l’énergie à revendre!

La question de la transition énergétique est sur toutes les lèvres. Partout sur la planète, on tente de se tourner vers des énergies plus vertes et une utilisation plus responsable de nos ressources, renouvelables ou non. Les scientifiques sont unanimes : il y a urgence d’agir!

Grâce à l’hydroélectricité, le Québec a accès à une source d’énergie écologique, abondante et peu coûteuse. Mais saviez-vous que nos forêts sont elles aussi une excellente source d’énergie renouvelable : la bioénergie?

La bioénergie, de quel bois ça se chauffe?

L’énergie que l’on produit à partir de matières organiques principalement issues de la forêt et de l’industrie du bois, c’est ça, la bioénergie. Mais rassurez-vous! On ne coupe pas de beaux grands arbres en parfaite santé pour les brûler. 

On utilise plutôt des déchets forestiers, comme les écorces et les branches, des résidus de bois de construction et des arbres ravagés par le feu ou par la maladie. Toutes ces matières renouvelables destinées à être transformées en combustible constituent ce qu’on appelle la biomasse.

La bonne nouvelle, c’est qu’au Québec, la biomasse forestière est abondante. On trouve déjà du chauffage à la biomasse dans plusieurs usines, mais aussi dans certains hôpitaux québécois. Et bientôt, parce que le secteur forestier innove sans cesse, on pourra produire des biocarburants qu’on retrouvera dans les réservoirs des voitures.

Vers une énergie plus verte

La biomasse peut être transformée en combustible liquide ou solide. Pour produire de la chaleur, on utilise surtout les écorces et les branches, mais les granules de bois compressé  sont en forte demande en Europe pour remplacer le charbon dans les centrales thermiques. 

L’Europe consomme près de 90 % des biocombustibles produits sur la planète. Au Québec, cette source d’énergie renouvelable et neutre en carbone gagne de plus en plus de terrain!

Le potentiel énergétique de la biomasse ne se limite pas aux guimauves que vous faites griller sur le bord d’un feu de camp. Comme elle produit une chaleur élevée et constante à faible coût, elle s’impose déjà comme solution écologique et économique pour remplacer les combustibles fossiles. 

Mis à part les usines du secteur forestier, qui chauffent avec leurs propres rebuts, cette énergie verte compte de plus en plus d’adeptes au Québec, notamment chez les producteurs agricoles. Pour garder des serres bien au chaud, la biomasse ne laisse pas sa place!

Si vous adorez vous promener en forêt pour faire le plein d’énergie, ce n’est sûrement pas un hasard! Car la forêt québécoise est pleine de ressources. Et grâce à de nouveaux programmes gouvernementaux visant à favoriser la transition vers la biomasse, on peut saisir toute l’étendue de ses possibilités.

Sortir des sentiers battus

Découvrez toutes les nouveautés et les innovations du secteur forestier pour une gestion durable de nos ressources.